Programme

Chère Madame, cher Monsieur,

J’ai attendu les nominations du Premier Ministre et du gouvernement, et le premier conseil des ministres, avant de m’adresser à vous. Là, il faut vraiment que je vous parle de la situation politique de la France.
Les Français ont élu le 7 mai un Président jeune qui est en capacité de donner une image dynamique de la France à l’étranger. Il a dès le début, au soir de son élection, réhabilité aux yeux des français la fonction présidentielle en lui apportant une grande solennité.

Le Premier Ministre Édouard Philippe et le gouvernement sont en marche pour les législatives. Juste comme ça, j’ai deux ou trois remarques qui me viennent à l’esprit :

« E. Macron veut augmenter la CSG,
B. Le Maire voulait la baisser. »

« E. Macron veut remettre de l’ordre dans la République,
N. Hulot ne veut pas de Notre Dame des Landes. »

« E. Macron veut relancer l’économie française,
N. Hulot est ministre d’État et contre l’énergie nucléaire.
La cote en bourse d’EDF a chuté dès l’annonce du
gouvernement. »

Je regrette qu’il n’y ait pas de ministère des entrepreneurs (terme générique qui cible toutes les personnes à leur compte en France : agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales, TPE, PME, ETI, auto-entrepreneurs). Un entrepreneur dépend ainsi de plusieurs commissions à l’Assemblée nationale et de plusieurs ministères, donc de plusieurs ministres, ce qui multiplie les freins au développement de son entreprise.

Dans la future assemblée, il sera impératif qu’il y ait des parlementaires d’expérience, parce que ce seront les énarques et l’administration qui prendront le pouvoir sur des députés non familiers des institutions n’ayant jamais été ni Maire , ni élu municipal, départemental ou régional.

Au sein du Groupe les Républicains, avec l’UDI, je veux, grâce à votre confiance, apporter toute mon expérience et ma connaissance de notre territoire rural à la dynamique de notre France en éveil. J’ai toujours dit que les lois importantes sur le travail, la justice, l’éducation nationale, la santé, devraient être élaborées en prenant le temps de la recherche de l’intérêt général des Français (voir mes documents de la campagne législative de 2012).

Je souhaite que l’on puisse changer la façon de légiférer, et que cela corresponde à ce que vous attendez : moins de lois mais plus simples et avec leurs décrets d’application.

Faîtes moi confiance et je vous remercie de voter pour moi dès le 1er tour pour me permettre d’apporter mon expérience aux modifications nécessaires du travail législatif à l’Assemblée nationale.

Soyez assurés de ma sincérité et de mon entier dévouement.

Télécharger le document PROGRAMME

Partager: